lundi 9 janvier 2012

LES TRAVAUX D'HIVER

Nous profitons actuellement de la douceur du climat pour prendre de l'avance sur les travaux de printemps. En effet, la clémence de la météo nous permet de manipuler les arbres sans risques. Nous avons donc entrepris par exemple les rempotage et transpotages. Les pins greffés l'an dernier sont passés en contenant plus grand (1 litre ) pour leur donner plus de force. Pendant cette opération ,le racinaire est corrigé et les onglets de greffage sont supprimés. Le substrat choisi pour ce transpotage est composé pour moitié de pumice et de pouzzolane. Ces arbres ne sont pas tous destinés à être travaillés en bonsaï. Certains seront plantés en arbre de jardin. La sélection se fera dans quelques années après un passage en pleine terre.

Ici des greffes de 1 an de Pinus thunbergii corticosa
Ces jeunes corticosa sont greffés sur pin noir d'Autriche
Pinus sylvestris "Suc de garde" (une obtention maison...)      

















L'automne et l'hiver sont aussi le moment de transplanter les arbres de pleine terre. Les juniperus chinensis (sargentii, itoigawa et blaw variety) sont arrachés après deux ans. Certains sont remis en terre (après taille des racines) afin de les faire grossir. D'autres (les plus attrayants) sont mis en pot de culture après une réduction et sélection de racines. 

L'automne prochain, après une année de culture intensive ils seront modelés pour la première fois : sélection de branche, ligature et première ébauche. A l'issue de cette première mise en forme certains seront certainement replacés en pleine terre. L'alternance de la culture en pot et de la culture en pleine terre permet de former les arbres en conciliant la forte croissance et la recherche de la finesse.

Les sargentii de cette série ont passé 2 ans en pleine terre, ils sont destinés à être formés en cascade et demi cascade. Certains seront aussi fixés sur roche.

Le rempotage est fait en pot de culture, le substrat minérale est composé de pumice et pouzzolane.

Après un an de culture dans leur nouveau pot, ces genévriers seront mis en forme.      

Lors de leur arrachage, les arbres ne sont pas taillés : la présence de tires sèves forts est indispensable à leur bonne reprise printanière. Ceci permet de conserver la vigueur des arbres l'année qui suit le rempotage et de ne pas voir les arbres végéter pendant un an.

Ces petits Pinus thunbergii mayrima ont subit le même traitement, ils sont issus de greffes de 3 ans.
Cette année nous avons aussi modifié une parcelle de pleine terre. Tout ce qu'elle portait a été arraché. Le terrain a été retravaillé et amendé. La nature argileuse du sol nous oblige à apporter des éléments allégeants comme la pouzzolane. La politique actuelle de la pépinière s'oriente vers la production pure, de ce fait nous avons replanté cet automne une quantité importante de jeunes plants de genévriers et de pins de diverses espèces : sylvestres, parviflora (en variété) et thunbergii. Des arbres y ont aussi été transplantés après un habillage sérieux des racines : ceci permet d'obtenir des nebari valables et non pas des racines en chignon. La partie aérienne des pins a subit elle aussi une taille de sélection de façon à amener  de la vigueur vers les zones importantes des arbres. Dans 3 ans ces arbres seront mis en pot puis travaillés pendant au moins 2 ans avant d'être commercialisés.


Juniperus itoigawa au premier plan et Pinus parviflora zuisho: Quelques année de pleine terre permet de corriger les points de greffe disgracieux



Boutures de Juniperus sargentii de 2 ans. Ils ont été cultivés en godet jusqu'à aujourd'hui. Après un an en pleine terre ils recevront une ligature sur le tronc pour former des courbes gracieuses

Pinus sylvestris "suc de garde". Cette série de pins greffés ils y a 2 ans a reçu une ligature en godet l'an dernier. Ils vont maintenant de développer avec du mouvement : mais toujours des courbes sobres et naturelles.




Pendant la belle saison, la pleine devra être gérée : arrosage, désherbage et fertilisation raisonnée. 

Les arbres devront aussi être suivis individuellement  : les pincements seront réguliers et réfléchis pour valoriser les plantes et ne pas perdre de temps...