jeudi 15 décembre 2011

UN NOUVEAU POT POUR LA PIEUVRE

Ce pin sylvestre est chez nous depuis de nombreuses années. Il fut prélevé dans une carrière de phonolite quelque part en Haute Loire. Ce sont sa base, la qualité de son écorce et la conicité de son tronc qui m'ont incité à le ramener à la maison.
A l'origine sa ramification était très laide : de longues branches très raides portaient des pompons de végétation à leurs extrémités. Avec un peu de patience, d'expérience et surtout de temps nous avons réussi à la compacter pour lui donner l'allure actuelle.

L'arbre dans son ancien pot de yixing

En mars 2011, je décide de rempoter cette arbre  qui se trouve dans un pot tambour depuis près de 10 ans!!!
J'ai demandé à mon copain René de me fabriquer un pot qui soit en adéquation avec la superbe écorce de l'arbre. Mon cahier des charges était simple et je lui ai laissé le champ libre. C'est en octobre 2010, aux premiers Masters du Bonsaï à Saulieu que René m'a amené le pot. Il a réalisé cette pièce avec Andréas son maitre potier. Je fut de suite séduit par leur création : cet arbre peu académique mérite un pot qui ne l'est pas non plus.



Les signatures des deux artistes, la petite pyramide de points faite par Andréas signifie 2010


Première mission : sortir l'arbre de son ancien pot après 10 ans de croissance des racines et avec un pot dont les bords reviennent vers l'intérieur...

Finalement, la serpette de rempotage est parfois utile!



Malgré les nombreuses années de culture dans le même pot, le racinaire de l'arbre est très sain et l'arbre continue à avoir une croissance vigoureuse. C'est la bonne qualité du substrat de rempotage qui permet de garder les plantes si longtemps sans intervention : dans ce cas pumice-akadama.

La motte est ensuite réduite comme pour tout bon rempotage. Le nombre de radicelles est très important ce qui explique la vigueur de la plante. Le racinaire ne peut être réduit plus à cause des des énormes racines qui forment ce nebari remarquable pour un pin.



Après la préparation du pot, l'arbre est présenté dans ce dernier et sa position est étudiée avec beaucoup d'attention : le pot est rond donc l'arbre doit être centré (enfin presque), choisir la face du pot (position des pieds) et surtout harmonie de l'ensemble...



L'arbre est solidement amarré au pot comme pour tout bon rempotage, des tronçons de bambous plantés directement dans la motte servent de points d'appuis.




La face du pot est choisie en fonction de la position des pieds et des nuances de couleurs qui doivent être en résonance avec l'arbre.L'aspect de ce pot est beaucoup plus léger que le précédent et s'accorde à merveille avec le nebari du pin.